Bruschetta « savoyarde »

« Savoyarde » entre guillemets car la saucisse étant du Jura, le Brie de Meaux plutôt d’île-de-France quant au vin, selon l’inspiration…

Ingrédients:

– 2 échalotes
– 1 saucisse de Morteau
– 1 Brie de Meaux
– 1 bouteille de vin 75cl
– pain
– 1 càs de miel

Pour ceux qui n’en n’ont pas encore marre du fromage fondu, je vous propose une recette simple que vous pourrez réaliser tant en zak qu’en plat (accompagné d’une salade), en modifiant donc la taille de la tranche de pain.

Détaillez deux belles échalotes finement.
Prenez une saucisse de Morteau et pochez-la dans un 3/4L de vin rouge avec la brunoise d’échalotes. Choisissez néanmoins un vin rouge de bonne qualité, pas un grand cru mais pas une piquette. Il faut de l’équilibre et une belle matière. Perso j’avais choisi un beaujolais, un Morgon.

Cuire à frémissement votre saucisse tel quel, sans la piquer, sans la couper pendant une petite heure.
Ôtez la saucisse et réservez, laissez refroidir. Préchauffez votre four à 180 °C.
Ajoutez une càs de miel au vin et continuez à le faire réduire afin d’en faire un sirop.
Dimensionnez votre pain en tranches épaisses (1,5 cm). Une fois refroidie, découpez votre saucisse de Morteau en rondelles d’environ 3 à 4 mm, ne pas trop presser la saucisse pour garder son jus.
Lorsque votre vin aura une belle consistance sirupeuse, passez-le au chinois.

Recouvrir le pain de ces rondelles de Morteau, de morceaux de Brie de Meaux et enfournez pendant 5 minutes.
Donnez un petit coup de grill pour colorer si besoin. Déposez sur la bruschetta une petite quantité de sirop et servir immédiatement.

Accord mets-vin

A l’occasion, nous avions servi une verticale de mondeuse de Savoie du lieu-dit Jongieux mais le même type de gamay du Beaujolais (ou de Savoie) ayant servi à la cuisson de la saucisse fera écho. Bon ap’ 😉

Laisser un commentaire