Mono Blanko

C’est ici que tout à commencé.
C’est à un jet de pierre du couvent Santa Catalina, au coeur du quartier français d’Arequipa au Pérou, dans ce bistrot Mono Blanco, que l’aventure a commencé pour Sylvain Delanoë.
C’est le nom de ce bar qui l’a du moins inspiré en 2012 quand il a décidé de se lancer dans la production de rhum arrangé.

Pérou, Quartier français d’Arequipa



« C’est au travers de voyages que m’est venue ma passion pour le rhum. Qu’il soit originaire des Antilles, d’Amérique du sud, de l’océan indien ou même d’Asie, Cette boisson réchauffe les cœurs et les âmes depuis des siècles ! »

Cap donc, sur les Antilles et plus précisément, au large de l’île de la Martinique.

Nous sommes dans la baie du Simon, non loin de la ville de Le François ou se trouve la distillerie.


Pour faire une bonne sauce au vin, il faut un bon vin. Pour le rhum arrangé, c’est pareil…
Pour faire du bon rhum arrangé, il faut du bon rhum agricole ! L’AOC Martinique est un label de qualité qui garantit aux consommateurs d’une part la traçabilité du produit mais surtout sa qualité selon un cahier des charges strictes.
En choisissant une base de Rhum Agricole d’AOC Martinique, Mono Blanko fait le choix de défendre un savoir-faire et un produit de tradition française de haute qualité.
> Lire notre article consacré de façon étendue et détaillée sur le sujet.

La distillerie Le Simon est une des plus grosses distilleries de l’île. 3 millions de litres par an…
Elle produit notamment les rhums Saint Etienne, Clément, Monna.

Malgré sa taille, l’usine continue cependant à fonctionner de manière traditionnelle, grâce à l’énergie produite par une machine à vapeur depuis 1934. C’est elle qui broie la canne à sucre et en extrait le jus.

Une fois passées les étapes du broyage et de la fermentation (environ 48h, l’AOC autorise jusqu’à 5 jours), le vesou est distillé dans l’alambic à colonne de type Savalle.

Après avoir importé sur le vieux continent le rhum agricole martiniquais, c’est en Bretagne que l’ancre est jeté.
Et c’est à Rennes que notre corsaire entre en action pour le processus de macération.

Des Fruits et des épices sélectionnés :

Mono Blanko s’engage au maximum en faveur d’une  agriculture éco-responsable en sélectionnant ses fruits et épices avec l’aide des producteurs et distributeurs locaux (Bretagne), issus pour la grande majorité (95%) de l’agriculture biologique, à l’exception de la physalis (origine Pérou) et de la Pittaya (origine Vietnam).

Ces fruits sont épluchés avec soins et mis dans les fûts de rhum avec une pointe de sucre. Ils macèrent et vieillissent lentement en cave (6 mois minimum) afin d’en extraire toute les saveurs, sans altérer le caractère originel du rhum agricole.

Après cette phase de macération, le rhum est soutiré. Les fruits sont pressés dans un pressoir hydraulique et ce jus de presse est mélangé au rhum avant l’ultime étape de la mise en bouteille.

Le résultat est sincèrement bluffant !
Ces rhums arrangés respectent le produit original et sont équilibrés en bouche. Très belle symbiose entre l’alcool, les arômes de canne à sucre, l’apport des macérations respectives et la fraîcheur (ce n’est pas lourd, mais au contraire, très élégant). Par ailleurs, la persistance en fin de bouche est délicieusement longue. Bref, sur une gamme d’une quinzaine de flacons, la cave de Bacchus en a retenu 9 (dont quelques uns ont été médaillés).
Un must have dans le bar !!

Le site du producteur